· 

Mandat Simple

Un mandat Simple est le contrat de vente signé entre l'agence et le mandant (client propriétaire). Le mandant confie la mission de vendre le bien à l'agence. Ce contrat court pour une durée de 3 mois irrévocable, sauf les 14 premiers jours où le mandant à la possibilité de se rétracter sur le contrat signé.

Le mandat simple donne à l'agence la possibilité de vendre et de publier le bien en vente sur des sites d'annonces afin de capter des contacts acquéreurs. Ce mandat donne la possibilité au mandant de signer le même contrat avec X autres agences et également de mettre en vente le logement de son coté sur un site d'annonce de particulier. 

Le mandat simple est le contrat le plus libre pour le propriétaire du bien en vente mais également le plus difficile à vendre. 

Pourquoi ? car cela signifie que le propriétaire va confier la maison en vente à plusieurs professionnels voir même lui en direct sur des sites de PAP. Le problème avec cela est que le bien est surexposé sur les sites d'annonces et également à des prix différents. Une surexposition montre un besoin de vendre rapidement et donc potentiellement une plus grosse négociation pour le futur client qui souhaite visiter le bien. Cela ne donne pas non plus un sentiment de confiance sur la qualité du bien en vente puisqu'il est en publicité chez tout le monde, et cela ne rassure pas du tout le futur acquéreur. 

Les propriétaires ont tendances à croire qu'avoir plusieurs agences est un plus, mais en réalité cela est un gros frein à la vente du simple fait qu'il y a une surexposition du bien et qu'en plus le prix change d'agence en agence du fait des différences des honoraires, et cela ne rassure pas le futur client. 

HOMNERS vous propose une alternative efficace en signant un mandat or (exclusivité) avec une durée que vous choisissez pour vous réconforter sur notre professionnalisme et notre facilité à vendre des biens grâce à nos forfaits de vente moins cher, et si cela nous vous satisfait pas, vous avez la possibilité de rompre le contrat*.

Écrire commentaire

Commentaires: 0