Loading spinner

Travaux d'intérieurs 2022

Ajouté le 02/03/2022

Acheter un logement ancien a quelques avantages non négligeables, comme celui de bénéficier d’une superficie habitable plus élevée moyennant un prix plus abordable que dans le neuf. Mais en achetant dans l’ancien, vous vous exposez également à des travaux d’ampleur parfois coûteux. Électricité, plomberie, isolation, il s’agira de dresser la liste de vos priorités puis de faire appel aux bons professionnels. Mais pour un suivi optimal du chantier, disposer de quelques connaissances en plus pourrait bien vous être utile. C’est pourquoi nous faisons un point concret sur ce qu’il faut savoir en matière de rénovation.

Pourquoi rénover sa maison ou son appartement ?

Parfois, la rénovation d’un logement est affaire de goûts. Un revêtement de sol un peu ancien, une couleur de murs qui ne vous plaît pas, ou bien une salle de bains à remettre au goût du jour… Rénover son habitation tient alors de vos exigences personnelles et non d’un impératif d’ordre sanitaire ou de confort. Mais rénover son habitat peut également être indispensable en cas de système défectueux (plomberie, isolation…) ou si le logement a été laissé à l’abandon trop longtemps.

Dans tous les cas, une rénovation partielle ou totale d’un logement permet l’atteinte d’un confort supplémentaire : on se sent tout simplement mieux chez soi. Le confort peut également être d’ordre thermique ou acoustique, dans le cas où vous procédez à des travaux d’isolation, par exemple. Enfin, il est à noter qu’une rénovation permet également d’augmenter la valeur vénale d’une habitation. Même si les travaux coûtent cher, il y a donc de grandes chances que vous en sortiez gagnant au bout du compte, autrement dit au moment de la revente.

En parlant de revente, notez que de procéder à une rénovation partielle de votre logement avant sa mise en vente vous permettra d’en tirer un meilleur prix et d’attirer davantage d’acheteurs potentiels. Prenez-vous-y à l’avance !

Combien coûte un chantier de rénovation ?

Comme dit précédemment, un chantier de rénovation coûte généralement cher dès lors que vous vous attaquez à plusieurs pièces simultanément ou bien à un type de travaux en particulier, comme l’électricité ou la plomberie. Déterminons ensemble le prix approximatif des différents types de chantiers de rénovation. Le prix d’un chantier de rénovation dépend principalement du type de travaux.

Coût d’un chantier d’isolation

En rénovation, réaliser l’isolation de votre habitation coûte généralement plus cher qu’en construction, tout simplement parce que le professionnel doit tenir compte de l’installation existante, la travailler ou la retirer complètement. Comptez environ 35 € / m² pour isoler vos combles perdus (inaccessibles), 55 € / m² pour les combles aménagés. Isoler votre habitation par l’extérieur (comme l’isolation de toiture ou l’isolation de murs par l’extérieur…) sera souvent plus chère. La raison ? Les travaux sont souvent plus longs et plus conséquents. Pour ce qui est des murs, un ravalement de façade via la pose de bardage est souvent privilégiée. Cela demande plus de matériaux, plus de main d’œuvre. Aussi, l‘isolation par l’extérieur ou ITE est plus performante que l’isolation intérieure. Comptez environ 85 € / m² pour ce type d’isolation en rénovation.

Chantier de plomberie ou d’électricité : les prix moyens

Le prix d’un chantier de rénovation de plomberie dépend du type de travaux à réaliser mais surtout du tarif horaire du plombier. Selon les régions, il vous en coûtera entre 80 et 150 € / heure environ. Le coût d’un petit chantier de rénovation en plomberie vous coûtera généralement 950 à 1000 € en moyenne.

Quant à l’électricité, les tarifs sont également difficiles à estimer. Toutefois, on peut avancer sans trop se tromper que le coût d’une réhabilitation totale du réseau électrique de l’habitation tourne autour de 100 € HT / m². Le tarif horaire d’un électricien est quant à lui inférieur à celui d’un plombier : autour de 70 € en moyenne.

Là encore, il conviendra de faire chiffrer très concrètement votre chantier de rénovation pour ne pas avoir de mauvaise surprise.

Combien coûte une rénovation mince du logement ?

Qu’entend-on par rénovation mince ? Il s’agira souvent d’une rénovation intérieure portant sur de petits travaux, possiblement réalisables soi-même. Parmi ceux-ci, la peinture notamment, mais aussi les revêtements de sol ou encore le petit œuvre de type abattage de cloison ou modernisation à l’échelle globale. Une rénovation mince de type chantier de peinture vous coûtera entre 20 et 40 € HT / m² en moyenne.

Les aides financières disponibles en rénovation

Comme vous l’aurez constaté, rénover son habitation coûte cher. De nombreux foyers ne peuvent pas se permettre de faire évoluer leur habitation et restent parfois dans des situations de précarité importantes voire extrêmes, tant en matière de confort que de performances énergétiques. C’est pourquoi une multitude d’aides financières peuvent vous être attribuées en la matière et ce, sans conditions de ressources ! Celles-ci sont notamment attribuées dès lors que vous effectuez des travaux de rénovation énergétique, visant à améliorer les performances de votre habitat.

Parmi ces aides :

  • L’éco-prêt à taux zéro : un prêt sans intérêts, disponibles pour un bouquet de travaux de rénovation,
  • La prime énergie C2E, attribuée sans conditions de ressources et versée par les différents acteurs de l’énergie en France. Son montant varie en fonction des économies d’énergie que votre nouvelle installation vous permettra de réaliser, notamment. Mais vous toucherez aussi plus ou moins de prime en fonction des équipements installés et de votre localisation géographique.
  • La prime énergie Plus, ou précarité. Similaire à la prime énergie, il s’agit d’une prime bonifiée pour les ménages remplissant les plafonds de ressources fixés par l’Anah. Vous devez être considéré à ce titre comme un foyer aux revenus modestes ou très modestes.
  • Ma prime Rénov’, une évolution de l’ancien Crédit d’Impôt pour la Transition Ecologique (ou CITE).

Faites part à votre artisan de votre volonté de bénéficier de ces aides, ou bien renseignez-vous directement sur le site Faire.fr, le site officiel du gouvernement en matière de rénovation énergétique, notamment.

Rénovation énergétique : quels équipements sont les plus performants ?

Qui dit rénovation énergétique dit évolution des installations existantes : remplacement de chaudière, installation d’une pompe à chaleur… De nouveaux équipements sont souvent installés, plus propres et plus performants. Quels sont ceux qui ont le vent en poupe en ce moment ?

  • Les pompes à chaleur. Celles-ci se déclinent en modèles aérothermiques ou géothermiques et captent l’énergie nécessaire à leur fonctionnement dans les calories contenues dans l’air extérieur ou dans l’eau souterraine. Ce faisant, elles sont beaucoup plus écologiques que les émetteurs de chaleurs habituels. Leur rendement, aussi, est plus élevé.
  • Les poêles à pellets et tous appareils fonctionnant à base de biomasse (ou énergie provenant de la combustion du bois). Les pellets sont de petits copeaux faits de chutes de bois compactées, principalement. En cela, ils sont plutôt écologiques et également abordables si on les compare aux bûches traditionnelles ! Plus secs et compacts, ils permettent également l’atteinte d’un bien meilleur rendement. Le poêle à pellets est un équipement coûteux à l’acquisition, mais qui vous fera certainement économiser une sacré somme sur le long terme, tout en vous faisant bénéficier d’un confort thermique qui s’altère très peu avec le temps.